Archive for avril 2013

Saul Steinberg dans Égoïste

29 avril 2013

p101wd

Saul Steinberg né en 1914 en Roumanie et décédé en 1999.
Il est sans doute l’artiste qui a  donné ses lettres de noblesse au dessin d’humour .
Dés le début des années 40 il publie ses premiers dessins dans le New Yorker, pour qui il signera une quantité de couvertures impressionnantes dont la couverture historique datée du 19 mars 1976.

new-york-center-of-the-universe-new-yorker-cover-steinberg1

Avant d’entrer dans le monde de l’Art avec un grand A et de quitter son statut de cartoonist, son trait épuré à l’extrême, démoda brutalement tout ce qui ce faisait jusqu’alors.
Son influence fut considérable pour toute une génération de dessinateurs, débutant dans les années 50.
De Siné à Sempé, de Searle à Ungerer, tous lui sont redevables d’avoir fait évoluer le regard et d’avoir imposé sa « ligne ».
Dès son premier livre  » All in Line » paru à New York en 1945 il s’impose et révolutionne le genre.

Il était temps de rendre hommage à ce maître grâce à une très rare interview, retrouvée dans le numéro 12  de la luxueuse revue Egoiste paru en 1992.

p100-0

p100-1

ligne
p100-2

p102-0

p102-1

p102-2

p103-0

p103-1

ligne

p103-2

p104-0

p104-1

ligne

p104-2

p105wd

Parmi une dizaine de classiques que tout amateur se dit de chercher notons:

« The art of living » (1949)   » The Inspector »  « The labyrinth » (publié en France par Robert Delpire en 1960 )

« The Passport » 1954 (publié par le Chêne)

« The new world » (1965)

Toutes ces informations sont visibles sur le site de sa fondation : http://www.saulsteinbergfoundation.org/

couverture1

1ère de couverture Steinberg (Piper-Bücherei, 1959)

couverture2

1ère de couverture de la première édition de The Passport (Harper&Brother, 1954)

courverture2-1

4ème de couverture de la première édition de The Passport (Harper&Brother, 1954)

img296

Couverture de la 1ère édition de The Inspector, publié en 1973 par Thames and Hudson (Londres)

img297

Catalogue d’une exposition itinérante en Allemagne en 1974

Remarquons qu’il fut très peu édité en France à l’exception de Gallimard avec « Dessins » en 1956 , « Le Masque » chez Maeght éditeur en 1966 (qui fut son galeriste attitré et le présenta régulièrement dans sa revue « Derrière le miroir ») et  « All except you » sur des textes de Roland Barthes paru chez Repères en 1983. Récemment un extraordinaire  leporello  « The Line » est paru aux éditions Nieves paru en 2011.

Une exposition importante lui fut consacré il y a 5 ans à la fondation cartier Bresson puis au musée de strasbourg fin 2009
dont le catalogue vaut le détour

Steinberg_Catalogue_L400

Saul Steinberg. L’écriture visuelle
Ce catalogue coûte 35 euros

Sous la direction de Thérèse WILLER.

Textes de Philippe DAGEN, Daniela ROMAN, Jean-Philippe THEYSKENS, Iain TOPLISS, Tomi UNGERER, Thérèse WILLER.

20 x 26 cm
192 pages
150 ill. couleur environ
ISBN : 978-2-35125-074-7

Publicités

Fred à Hara-Kiri

15 avril 2013
img279wd

« Professeur Choron – service réponse à tout » – Recueil hors-série #10.
De gauche à droite : Cavanna, Cabu, Fred et le professeur Choron

Fred a été inhumé le mercredi 10 avril au cimetière de Pantin. Ironie du sort pour celui qui aura animé pendant cinquante ans l’un des plus beaux thêatre de marionnettes de la bande dessinée.

articlewd

Hommage de Cavanna Charlie Hebdo #1086 du 10 Avril 2013

Sitôt  le dernier Philémon publié il en a profité pour s’éclipser rejoindre l’une des ïles de l’Atlantique chères à son héros à la marinière la plus célèbre des années Pilote. C’est au dessinateur de presse et de dessin d’humour que j’avais envie de rendre hommage dans cet article. Parmi les nombreux témoignages  publiés dans la presse ce sont les mots de Cavanna qui sont les plus émouvants. Il raconte, de manière tendre, le parcours d’une amitié entre dessinateurs, semée d’embûches et leur retrouvaille tardive avec le grand âge. Nous avons choisi d’exhumer quelques très belles couvertures réalisées pour Hara Kiri,  pendant  les trois premières années du magazine.

img278wd

Cavanna raconte Cavanna hors-série Charlie Hebdo novembre 2008

31 couvertures d’anthologie datées du premier septembre 1960 au mois de septembre 1963  (et non 60 comme l’annonce l’ensemble des dépêches reprises par les journaux), qui après le départ de Fred laisseront la place aux photomontages qui feront la gloire du magazine et du professeur Choron.

HSFredwd

Recueil hors-série #10 de deux numéro de Hara-Kiri (#23 et #24). Couverture inédite.

Parues il y a plus de 50 ans, ces couvertures n’ont pas pris une ride (juste quelques pliures).

Notons que les deux premiers numéros de petit format sont aujourd’hui très recherchés par les amateurs de la revue, les autres se trouvent avec un peu de chance à vil prix sur les vide-greniers et sur les salons de vieux papiers pour quelques dizaines d’Euros

Merci au site consacré à Hara Kiri et au professeur Choron (http://www.harakiri-choron.com) à qui nous empruntons quelques scans que nous complétons par notre sélection.

hk1

hk2

hk3

harakirinumero004

harakirinumero005

harakirinumero006

harakirinumero007

harakirinumero008

harakirinumero009

harakirinumero010

harakirinumero011

harakirinumero012

harakirinumero013

harakirinumero014

harakirinumero015

harakirinumero016

harakirinumero017

harakirinumero018

harakirinumero019

harakirinumero020

harakirinumero021

harakirinumero022

harakirinumero023

harakirinumero024

harakirinumero025

harakirinumero026

harakirinumero027

harakirinumero028

harakirinumero029

harakirinumero030

harakirinumero031

Jean-Emile Laboureur

8 avril 2013

Jean-Emile Laboureur est principalement connu comme graveur et peintre français.

Né à Nantes  en 1877 et décédé à Pénestin dans le Morbihan en 1943, il a trouvé son expression la plus originale, dans l’emploi du burin.

Il a illustré Larbaud, Colette, Maurois, P. J. Toulet et surtout Jean Giraudoux.

img250

Couverture

Nous présentons ici ses Petites Images de la guerre sur le front britannique paru en 1916, Neuf gravures au burin à l’inspiration cubiste (précédées d’une lettre sur les spectacles de la guerre de Roger Allard).

Il réalisera pendant l’entre-deux-guerres pas loin de 70 ouvrages et de nombreuses expositions.

Laboureur choisit de montrer une vision cubiste stylisée de la guerre (comme le fera Charles Martin avec son remarquable ouvrage Sous les pots de fleur que nous pouvons aisément interpréter comme « Sous les flots de peur »).

Il s’installe à Paris dés 1912 et se rapproche du cubisme à la même époque, Mobilisé en 1914 il composera trois suites de gravures sur ce thème, dans cette série d’images nous sommes bien loin de la réalité du front, comme le montreront à la même époque Gus Bofa et d’autres artistes du salon de l’Araignée (1920-1930).

img239

Les tambours et les fifres

img240

Les soldats et la servante

img241

L’espion

img242

Le retour aux tranchées

img243

Le marchand de journaux anglais

img244

Une marmitte

img245

Les soldats à l’estaminet

img246

Les tranchées dans le village

img247

Le campement avant la bataille

Nous joignons à cet ouvrage rarissime de ses débuts  une gravure inédite « Les plaisirs du camp » tirée du livre de Bertie Angle, Aspects sentimentaux du front anglais publié par Dorbon-Ainé et dont vous proposons ici les première et quatrième de couverture.

1erecouverturewd

Première de couverture

img248

Les plaisirs du camp

4emecouverturewd

Quatrième de couverture

Ce recueil sera mis en avant dans un ouvrage exceptionnel consacré artistes de l’Araignée et aux « aventuriers du livre ».

Ce livre signé par Emmanuel Pollaud Dulian sous la direction artistique de Géraldine Méo paraîtra en octobre 2013 aux éditions Michel Lagarde.

Une souscription pour un tirage de tête sera proposée aux fidèles de « Ma galerie à Paris » Le blog des Editions et de la galerie Michel Lagarde

Plus d’information sur ce projet en cours de finalisation ici http://www.illustrissimo.com/blog/entretien-avec-emmanuel-pollaud-dulian/

Pour les amateurs désireux de découvrir son oeuvre, Il existe un catalogue complet de Laboureur en quatre volumes et une partie de son fonds a été récemment dispersé sous le feu des enchères . Signalons également un très bel ouvrage édité par les excellentes éditions MeMo lors d’une exposition rétrospective à Nantes en 1996

Nous ajoutons à cet article un supplément gracieusement fourni par un lecteur attentif (merci à lui).

Paulhan-Laboureur

Le Guerrier appliqué, Mars 1930, Gallimard, Paris.

Pour son édition datée de Mars 1930 de Le Guerrier appliqué par Jean Paulhan, Gallimard reprend pour la couverture l’illustration « Les tranchées dans le village » présentée plus haut.

Fred n’est plus

3 avril 2013

Fred nous a quitté le 2 avril 2013 quelques semaines après la parution du dernier Philemon attendu depuis 25 ans.Le petit cirque, Philémon, cythère la petite sorcière ont marqué à jamais l’imaginaire de ses jeunes lecteurs, ses dessins d’humour ont fait les beaux jours d’Hara Kiri et de Pilote. La galerie Martel lui fit sa fête pour ses 80 ans, sans doute la dernière occasion pour ses nombreux admirateurs de rencontrer le maître. Tout aura été dit sur son travail , notre modeste contribution consistera à publier quelques images découpées dans la presse au début  des années 80 et jalousement conservées depuis. ces images rares présentent une facette peu connue de Fred illustrateur,pour la presse. Certaines légendes nous ont sans doute échappé , n’hésitez pas à compléter la série et ajouter vos commentaires comme un ultime au-revoir au magicien qu’était Fred.

img233

img234

img264

img236

Dessin publié dans Télérama en 1982

img237

Dessin réalisé pour le magazine Marie-France