André Dunoyer de Segonzac -Tableau de la Boxe

portrait-d-andre-dunoyer-de-segonzac-boussy-saint-antoine

Segonzac par lui-même

André Dunoyer de Segonzac  (1884-1974) est l’exact contemporain de Gus Bofa avec qui il fit ses classes au Lycée Henri -IV. Peintre, graveur et illustrateur français, il veillera à reproduire le mouvement dans ses gravures et s’intéressera de près au sport et à la danse. Il est notamment l’auteur des dessins des ballets russes d’ Isadora Duncan et d’une série de gravures remarquables réunies sous le titre « Tableau de la boxe »

img265

Cette édition rare date de 1922 ( 318 ex. sur vélin Lafuma-Navarre, d’un tirage total à 333 exemplaires)  comprend 29 eaux-fortes originales  dont 9  pleines pages.

img266

Rendons hommage à la notice détaillée de la librairie Walden sise à Orléans  » Quand la N.R.F. proposa ce texte à Tristan Bernard celui-ci “ accepta avec enthousiasme en apprenant que ce livre devait être illustré par Dunoyer de Segonzac. ”

img267

Si l’écrivain n’était pas sans connaître Combat de boxe, huile sur toile que l’artiste avait exposée au Salon d’Automne de 1911, il admirait surtout la nouvelle carrière d’illustrateur et de graveur qu’il avait commencée deux ans plus tôt.

img268

En effet, Dunoyer de Segonzac d’abord peintre et dessinateur, n’aborda que vers trente cinq ans la gravure, grâce au grand bibliophile René Blum, lequel lui commanda des planches pour Les Croix de bois de Roland Dorgelès. Segonzac n’eût qu’à faire un court apprentissage chez le maître-graveur J.-E. Laboureur pour s’initier à la technique de l’eau forte.

img269

Les illustrations de Tableau de la boxe appartiennent aujourd’hui aux quelques 1600 gravures du catalogue de son oeuvre gravée ».

img467

Il prend part en outre à l’activité mondaine des années qui précèdent la guerre, s’intéresse au sport (la boxe) et à la danse (dessins des Ballets d’Isadora Duncan, 1910 ; les Boxeurs, 1911), et le couturier Paul Poiret devient son premier amateur. Il découvre Saint-Tropez en 1908. Mobilisé, il exécute de nombreux dessins de guerre, précieux pour leur valeur documentaire (Paris, musée de la Guerre).

img270

Cet artiste sera mis en avant dans un ouvrage exceptionnel consacré au Salon de l’Araignée et aux « aventuriers du livre ».Ce livre signé par Emmanuel Pollaud Dulian sous la direction artistique de Géraldine Méo paraîtra en octobre 2013 aux éditions Michel Lagarde.

Une souscription pour un tirage de tête sera proposée aux fidèles de « Ma galerie à Paris » Le blog des Editions et de la galerie Michel Lagarde

Plus d’information sur ce projet en cours de finalisation ici http://www.illustrissimo.com/blog/entretien-avec-emmanuel-pollaud-dulian/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :