Saul Steinberg

Saul Steinberg (1914 – 1999) artiste, dessinateur de presse et illustrateur américain. En 1933, il étudie la philosophie à l’université de Bucarest avant de s’inscrire au Reggio Politecnico de Milan, où il obtient en 1940 son diplôme d’architecture.

En Italie, il publie des dessins satiriques dans la revue « Bertoldo ». Son travail parait également dans « Life » et « Harper’s Bazaar ».

Il émigre aux Etats-Unis, pour fuir les lois antisémites italiennes. C’est là que, dès 1941, débutera sa collaboration avec le « New Yorker », qui durera près de soixante ans (90 couvertures du magazine, 635 schémas…).

Portrait de Saul Steinberg

Portrait de Saul Steinberg

Photographie de Denise Colomb reproduite dans « Portraits d’Artistes, Années 50-60 »
Denise Colomb, Paris Studio 606, 1986

Sa première exposition personnelle se tient à la galerie Wakefield en 1943 à New-York.

Trois ans plus tard, il figure parmi les quatorze Américains à être exposés au Musée d’Art Moderne de New-York en compagnie d’Arshile Gorky, Isamu Noguchi, ou Robert Motherwell. Son travail est exposé plusieurs fois à la galerie Maeght, à Paris.

Récemment, une très jolie exposition de son travail a eu lieu, du 6 mai au 27 juillet 2008, à la Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris.

Saul Steinberg

"Umgang mit Menschen", Saul Steinberg - Rowohlt Verlag, 1963 (Edition allemande de "All in Line" 1945 et "The art of living" 1949)

Saul Steinberg

"All in line", Saul Steinberg, Duell, Sloan & Pearce, New-York, 1945

Saul Steinberg

"Il Labirinto", Saul Steinberg, Feltrinelli Editore Milan, 1961 (Edition italienne de "The Labyrinth")

Saul Steinberg

"The Passport", Saul Steinberg, Hamish Hamilton London, 1955

Vous pouvez consulter le site officiel de la Fondation Saul Steinberg: http://www.saulsteinbergfoundation.org/

Étiquettes :

3 Réponses to “Saul Steinberg”

  1. Laurent Parienty Says:

    Certes la publicité de Steinberg n’est plus à faire, mais ce serait un plaisir de voir cette entrée s’étoffer un peu. Il faut dire qu’à mes yeux Steinberg écrase le reste de la liste, point de vue très subjectif. J’ai l’impression, mais cette impression n’est peut-être que la conséquence de mon épaisse ignorance, que ses images des années 70 et 80 sont un peu dénigrées ou en tout cas moins souvent évoquées, alors qu’elles sont pour moi les meilleures.
    Trés connu mais à signaler quand même, le très intéressant « All exept you » de Roland Barthes sur Steinberg.

  2. Laurent Parienty Says:

    Ah, j’oubliais, il me semble que le beau bandeau qui orne ce blog ( François Avril ? ) porte un petit quelque chose de Steinberg.

  3. Laurent Parienty Says:

    Décidément, je suis en verve. Je me demandais si la tache sur la couverture de « The passport » était de Steinberg, tout en me disant que cette interrogation était symptomatique du pouvoir d’agglomération de ses dessins, et de leur jeu entre les signes et l’indéterminé, la logique et l’arbitraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :