Archive for the ‘Philippe Jullian’ Category

Philippe Jullian

27 avril 2009

Philippe Jullian (1919 – 1977), né Philippe Simounet. Auteur, dessinateur. Il fut le chroniqueur de la société de son temps avec le "Dictionnaire du snobisme". Dans une série d’albums ("Le cirque du Père-Lachaise", "Les meubles équivoques" et "Les styles"), on peut découvrir sa conception du goût.

Portrait de Philippe Jullian

Portrait de Philippe Jullian

Spécialiste de la littérature fin de siècle et de l’Art nouveau, il est parmi les tout premiers à réhabiliter une période juqu’alors décriée, notamment par le biais de nombreuses biographies (D’Annunzio, Jean Lorrain, Oscar Wilde, Robert de Montesquiou).

Illustrateur de Dickens, Rilke, Morgan, Dostoïevski et surtout de Proust ("A la recherche du temps perdu"), il a également travaillé sur un scrapbook: "Lorsque Maisie dansait", un album sur les styles (réédité par Le Promeneur en 1992).

"Lorsque Maisie dansait", Philippe Jullian

"Lorsque Maisie dansait", Philippe Jullian

Bibliographie: Les Meubles équivoques, avec Léon-Paul Fargue, Grasset, 1947; Le Cirque du Père Lachaise, Fasquelle, 1957; Mémoires D’Une Bergère, Plon, 1959; Robert De Montesquiou, Perrin, 1964; La fuite en Egypte, La Table Ronde, 1968; D’Annunzio, Fayard, 1971; Jean Lorrain ou le Satiricon 1900, Fayard, 1974; Sarah Bernhardt, Balland, 1977; Lorsque Maisie dansait, Salvy, rééd. 1990; Les styles, Le Promeneur, Gallimard, 1992; Oscar Wilde, Bartillat, 2000; Dictionnaire du snobisme, Plon, 1958 – Bartillat, 2006; Journal 1940-1950, Grasset, 2009; Les Morot-Chandonneur, avec Bernard Minoret, Grasset, 2009.

Parmi les ouvrages les plus remarquables de Philippe Jullian, je retiendrais son "dictionnaire du snobisme". En observateur affuté, il croque les grands de ce monde et leurs petites manies. Quelques images présentées sur ce blog vous donneront un aperçu de cet ouvrage qui pourrait se ranger auprès d’un Who’s who et de son ouvrage sur "Les styles" réédités par Patrick Mauriès des éditions du promeneur en 1992. Le livre est composé d’un avant propos de l’auteur, et émaillé de réflexions et de textes d’une trentaine d’intervenants parmi les quels Michel Déon, Paul Morand, François Nourissier, Jean François Revel et de quelques dames à particules un peu oubliées.

Couture

Peinture

Au chapitre "peinture", on note que: "Le succès tardif des impressionnistes provoqua dans la bourgeoisie une mauvaise conscience esthétique que la nostalgie du manque à gagner aviva chaque jour davantage"…

Marché aux Puces

Salle des Ventes

Philippe Jullian a mis fin à ses jours en 1977 et repose au Père lachaise.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 237 autres abonnés