Archive for the ‘Jean Bruller’ Category

Jean Bruller

1 juin 2009

Jean Bruller, dit Vercors. Né le 26 février 1902 à Paris, fils d’un libraire-éditeur hongrois, le jeune Bruller fait des études d’ingénieur chimiste tout en cultivant un goût immodéré pour le dessin.

Jean Bruller dit Vercors

Jean Bruller dit Vercors

Après des études d’ingénieur électricien, il devient dessinateur humoristique et illustrateur. On lui doit en particulier l’album pour enfants "Patapoufs et Filifers", publié en 1930 chez Paul Hartmann avec André Maurois (une belle exposition eut lieu à la Bibliothèque de l’heure joyeuse en octobre 1999) ,il s’essaie avec succès chez le même éditeur  à la bande Dessinée avec "Le mariage de Monsieur Lakonik" (réédité en 2002 par le musée de la Bande Dessinée d’Angoulême) dans un esprit proche d’Alain saint Ogan.

Jean Bruller - Vercors

"21 recettes pratiques de mort violente", Jean Bruller - Vercors

Editions Tchou (réédition), Paris, 1977 (1926)

C’est en 1926 qu’il publie à compte d’auteur ses  ses "21 recettes pratiques de mort violente" (425 exemplaires et 23 images coloriées au pochoir) à destination des bibliophiles .Suivront ""Hypothèses sur les amateurs de peinture" en 1927  (175 exemplaires) sur le principe des fameuses "synthèses littéraires" de Gus Bofa son maître revendiqué suivront "Un homme coupé en tranches" et "1992" avec André Maurois  tous deux publiésen 1929 chez Paul Hartmann, puis "Nouvelle clé des songes" (Ce que tout rêveur doit savoir de la méthode psychanalitique des rêves" ) tiré à 1100 exemplaires, et enfin "L’enfer" aux nourritures terrestres en 1935 " qui peut être considéré comme le dernier de la série .Abandonnant le principe d’album unique,il entame à partir de 1932 et jusqu’en 1938 une série de 160 estampes satiriques sur le monde moderne, publiées sous forme de cahier."La danse des vivants" se décompose en 16 fascicules , et l’intégralité a été rééedité en 2001

Pacifiste jusqu’en 1938, il est mobilisé pendant la Seconde Guerre mondiale à Mours St-Eusèbe prés de Romans au pied du massif du Vercors. Il entre ensuite dans la Résistance – qu’il raconte dans « La bataille du silence » – et prend le pseudonyme de Vercors.

En 1941, il fonde avec Pierre de Lescure, les Éditions de Minuit, une maison d’édition clandestine et publie sa nouvelle "Le Silence de la mer" en 1942 . Il a conçut le logo à l’étoile des Éditions de Minuit.

"La Danse des Vivants" de Jean Bruller

"La Danse des Vivants" de Jean Bruller

La danse des vivants, recueil d’estampes de Jean Bruller
Edition établie par Alain Riffaut, Création et Recherche (2000)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 235 autres abonnés