Archive for the ‘Eric Ravilious’ Category

Eric Ravilious

18 janvier 2010

Eric William Ravilious (22 Juillet 1903 à Londres- 2 Septembre 1942) peintre anglais, designer, illustrateur de livres et graveur sur bois.

Ravilious fait ses études à l’Ecole d’Art d’Eastbourne, puis au Royal College of Art où il étudie avec Paul Nash, et où il devient l’ami de Edward Bawden. Il passe la plus grande partie de sa vie à Eastbourne, et commence à travailler en réalisant des peintures murales, avant de s’affirmer en tant qu’artiste en 1924. Dans les années 30, il devient l’un des plus connus artistes de sa génération. Ses aquarelles et ses gravures sur bois étaient très appréciés en Angleterre à cette époque, ainsi que ses dessins pour les céramiques de Wedgwood.

Portrait photographique trouvé sur le site de l’Imperial War Museum,
dont plusieurs pages sont consacrées à la vie et au travail d’Eric Ravilious.

Il se marrie à Eileen Lucy "Tirzah" Garwood (1908-1951) en  1930. Elle fut également une artiste et graveur reconnut. Entre 1930 et 1932 le couple vit à Hammersmith, à Londres, puis en 1932 ils déménagent à Essex où ils habitent avec Edward Bawden. En 1934 ils achètent "Bank House" à Castle Hedingham. Ravilious eu trois enfants: l’écrivain et inventeur John Ravilious, le photoghraphe anglais James Ravilious et Anne Ullmann, éditrice de livres sur le travail de ses parents.

Il était inspiré par les paysages des South Downs, près de Beddingham. Il se rendait souvent à Furlongs, le cottage de Peggy Angus. Il a produit deux gravures sur bois de gentlemen jouant au cricket, qui apparaissent sur les couvertures de chaque édition de "Wisden Cricketer’s Almanach" de 1938 jusqu’à nos jours. Il fût un artiste de Guerre officiel  durant la seconde Guerre Mondiale et reçut une commande en tant que Capitaine dans les Royal Marines. Il fût tué en 1943, à l’âge de 39, alors qu’il accompagnait une mission de sauvetage de la Royal Air Force au large de l’Islande.

Sous-marin en cale sèche, 1940, crayon, aquarelle et pastel sur papier, 432 x 571 mm.

RNAS, 1940, aquarelle, 488 x 542 mm.
Il créé des affiches pour le London Transport dans les années 30.
Greenwich Observatory (1937), fut rejetée.

Bien que longtemps oublié, une rétrospective majeur de son oeuvre eu lieu en 2004 à l’Imperial War Museum. En réponse au succès de cette exposition, intitulée: "Eric Ravilius, Imagined Realities" (23 Octobre 2003 – 25 janvier 2004) une exposition en ligne a été mise à disposition sur le site de l’Imperial War Museum, pour mettre en lumière certaines étapes de sa carrière jusqu’à ses derniers jours en tant qu’Artiste de Guerre Officiel durant la Seconde Guerre Mondiale. Le catalogue de l’exposition "Eric Ravilious Imagined Realities" par Alan Powers, a été publié par l’Imperial War Museum & Philip Wilson Publishers.

Visitez également la page de ressources documentaires consacré à Eric Ravilious, mise en ligne par son petit-fils Ben Ravilious: http://www.ericravilious.co.uk/

Les tirages originales de Ravilious sont difficiles à trouver. Quelques lithographies originales du livre "High Street" (Curwen Press, 1938) sont parfois trouvables. Cette magnifique série comprend 24 vues de boutiques de High Streets de l’époque. Aucune de ses lithos originales n’est signées. La série complète est visible ici.


Une édition de tous ses bois gravés, date de 1972, et fût également publié par Curwen Press, contient reproductions photolithographiques des tirages originaux. Les blocs de bois ont preque tous été détruits et le peu qu’il reste sont considérés comme trop fragile pour être réimprimés.

Ravilious a gravé plus de 400 illustrations et a dessiné environ 40 projets en litho pour des livres et autres publications durant sa vie.

Voici un blog récent, réunissant Ravilious et Bawden: http://bawdenandravilious.blogspot.com/


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 237 autres abonnés