Archive for the ‘Edmond Dulac’ Category

Edmond Dulac

6 juillet 2009

Edmond Dulac, illustrateur (1882 – 1953). Né en France, il étudie le droit avant de s’inscrire à l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse. Il poursuit ses études à l’Académie Julian à Paris puis en 1905, émigre en Angleterre et prend la nationalité britannique en 1912.

Potrait d'Edmond Dulac

Potrait d'Edmond Dulac

Pendant cette période, repéré par les Leicester Galeries à Londres, il y expose chaque année (notamment ses dessins pour "Les Mille et une nuits"). Il signe également un contrat d’édition avec Hodder & Stroughton ("Les Mille et une nuits", "Contes de Tanglewood de Nathanaël Hawthorne", "La Ballade d’Omar Khayyan", "La Tempête" de Shakespeare", "La Belle au bois dormant et autres contes", "La Princesse et le petit pois", "Contes d’Andersen").

IMG_3244

"Dulac", par David Larkin et Bryan Sanders - Chêne, 1975

Il acquiert notoriété et respectabilité et devient l’un des illustrateurs majeurs de l’âge d’or de l’illustration au Royaume-Uni, parmi ses contemporains Arthur Rackam, Howard Pyle, W. Heath Robinson et Kay Nielsen.

Pendant la Grande Guerre, Dulac participe bénévolement à l’effort de guerre avec ses illustrations. Il commence également à participer à des ballets et mises en scènes de théâtre pour lesquels il réalise décors et costumes.

Suite à la guerre, le livre de luxe illustré est en crise et Dulac est amené à travailler comme caricaturiste pour "The Outlook" de 1919 à 1920. Il réalise une série de couvertures thématiques pour le magazine américain "The American Weekly" entre 1924 et 1950, et s’occupe de mobilier, cartes à jouer, boîtes de chocolat ou de biscuit, revues, médailles de prix, billets de banques et timbres.

Edmond Dulac
Collection privée

En 1937, le roi George VI et le Post Office choisissent une effigie du roi dessinée et sculptée en bas-relief par Dulac pour les timbres d’usage courant britannique.

Fin 1940, Dulac rencontre le général de Gaulle à Londres. Il réalise les timbres des colonies ralliées à la France libre, puis conçoit un timbre destiné à servir quand la France serait libérée (Marianne de Dulac, dite aussi "de Londres").

En 1946, il signe un contrat avec "Le Limited Edition Club" pour illustrer plusieurs ouvrages de luxe. Il réalise pour eux ses dernières illustrations dont celles pour "The Golden Cockerel" d’Alexandre Pouchkine. Il décède en 1953 avant la parution des "Comus" de John Milton.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 233 autres abonnés