Jean-Jacques Sempé à l’honneur

En cette fin d’année 2011, le grand Jean-Jacques Sempé est célébré comme il se doit. Grande exposition rétrospective à l’hôtel de ville de Paris, exposition rituelle chez sa galeriste Martine Gossieaux, et deux nouveaux livres en librairie. Plus de cinquante ans de carrière mis en lumière et pas une ride sur ses premières créations qui gardent la même fraîcheur que ses dernières créations. En 1961, les laboratoires Le Brun présentaient " à la bienveillante attention du corps médical, leurs nouvelles spécialités" sous la forme d’un petit portfolio en 12 planches très recherché aujourd’hui. Une pour chaque mois pour vanter les effets bénéfiques de la chimie sur le corps humain. Sempé s’amuse à inventorier les différentes manières de s’enrhumer dans la capitale. Tout son univers est déjà là, et il met tout son jeune talent au service de la réclame. Les exemples de ce type seront rares dans le reste de sa carrière, se consacrant désormais à ses livres et à la presse (principalement Paris Match et le New-Yorker). D’autres séries restent à venir sur ce même thème.

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Janvier

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Février

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Mars

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Avril

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Mai

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Juin

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Juillet

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Août

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Septembre

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Octobre

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Novembre

"Comment on s’enrhume à Paris", 1961, Jean-Jacques Sempé – Décembre

About these ads

12 Réponses to “Jean-Jacques Sempé à l’honneur”

  1. Guillaume Says:

    Magnifique cette série !! C’est la période de Sempé que je préfère.

  2. Annette Says:

    …et peut-on encore trouver ce livre??????????????

  3. Li-An Says:

    Pareil que Guillaume :-)

  4. Basil Sedbuk Says:

    Superbe!!!! Merci pour nous avoir fait découvrir ces dessins.

  5. Manu Says:

    Sempé è un autore ricco di spirito. Elegante e allo stesso tempo dissacrante. Ho imparato il francese da ragazzina con Le petit Nicolas. Adorabile! ;-)

  6. “Comment on s’enrhume à Paris” by Jean-Jacques Sempé, 1961 Says:

    [...] year), month of November, 16×23 cm, 1961. Source for the hi-res reproduction depicted above: Ma galerie à Paris, where one can browse all twelve panels produced that year.This illustration was commissioned in [...]

  7. pat thiébaut Says:

    Pourquoi Sempé est il si moderne? parce qu’il est un classique qui ne prend pas une ride. Admiration sans bornes, respect total.

  8. Ramón Marcos Says:

    Sempé siempre es genial, entonces y ahora.

  9. Patit Jean-Michel Says:

    C’est un grand un très grand poète.
    Merci Monsieur Sempé.
    JMP

  10. Ivanda Kūkusilina Says:

    nice to celebrate life:)

  11. jacobaudrey Says:

    Votre blog est magnifique vraiment enrichi d’informations qui sont rares.

    Félicitations !

  12. alcide.fr | L’image parfaite. Says:

    [...] Une belle série d’images de 1961 de Sempé pour les Laboratoires Lebrun, sur le blog Ma Galerie à Paris. [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 233 autres abonnés

%d bloggers like this: